Print Shortlink

Le démantèlement de S2N Citizens

Eve Online est un MMORPG à succès où les joueurs ont la particularité d’incarner des êtres humains parfaitement normaux dans des rôles parfaitement normaux, mais.. dans l’espace. C’est ce qu’on appelle communément une simulation de vie, mais comme il est impossible de mener simultanément DEUX vies, on se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche et qu’au mieux on vit 50% de chaque. Bref. Cela dit, comme cela arrive parfois même chez nous, l’actualité peut très bien être bouleversée par des scandales, et, même pour un observateur extérieur, s’avérer intéressantes ! C’est le cas du récent tohu-bohu lié au démantèlement de la corporation S2N Citizens.

Et de ses membres qui ont soudainement vieilli d’un an et demi

Dans Eve Online, les corporations sont des alliances entre joueurs qui permettent de sécuriser des galaxies où de travailler tranquillement sans risque de se voir vitrifié par n’importe qui. On commence inévitablement comme un troufion, et petit à petit on peut espérer grimper l’échelle sociale pour au final, soyons fous, devenir Président.

Le jour je suis ouvrier chez Renault, et le soir je travaille dans un spacedock. VDM

Cela dit, en Juillet 2013 se déroula un événement pas comme les autres. A l’initiative d’un membre de l’alliance, des élections eurent lieu pour remplacer le président de S2N Citizens, une corporation régnant sur plus de 200 systèmes solaires et à la tête d’un compte en banque bien garni. Sans doute parce que ce membre s’était forgé des amitiés et avait de la bouteille, il se trouve qu’il réussit à se faire élire. Il était devenu le président absolu, avec un contrôle total de l’alliance et de ses possessions. Vous voyez peut-être où je veux en venir ?…

Parfaitement : il avait une face cachée !

Dans un twist qui a dû être extrêmement dur à avaler pour les membres du conseil de S2N Citizens, le nouveau président révéla qu’il était en réalité un agent double ! Combien de mois avaient été nécessaires pour atteindre ce poste ? L’histoire ne le dit pas. Toujours est-il que l’espion rafla les 400 milliards sur le compte de la corporation et cliqua sur le bouton fatidique : “démanteler”. L’alliance disparut instantanément, et c’est la situation géopolitique de 200 systèmes solaires qui passa instantanément de “calme et paisible” à “des pirates de l’espace violent quotidiennement mes filles et volent mes récoltes”. Une petite pensée pour eux.

Capitalisme FTW

Merci aux législateurs français de ne pas avoir intégré un bouton “démanteler” à l’Elysée. Comment ça il y a un bouton rouge aux effets similaires… ? Damned.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.