Print Shortlink

DarkOrbit, une escroquerie intersidérale

DarkOrbit est ce qu’il y a de plus malsain en termes de Free to Play. C’est un jeu tellement mauvais et fondamentalement méprisable qu’il est responsable à lui tout seul de la crise de confiance actuelle envers le Free to Play, empêchant de vraies bonnes idées d’émerger pour rassurer les joueurs.

E.T. Atari 2600Oserais-je la comparaison ?

DarkOrbit est un jeu sur navigateur (aka Browserbased) dans lequel vous contrôlez un vaisseau spatial dans un univers 2D moche où tout “l’intérêt” réside dans le PvP. Quelques clans s’affrontent dans une guerre perpétuelle, s’assénant de brutales attaques péniennes à coups de clics. Sauf que contrairement à la réalité, il est ici possible d’augmenter la taille de ses attributs virils en passant à la caisse.

“Omg Ron Jeremy disait vrai dans ses pubs !!”

Le jeu revendique des millions d’utilisateurs actifs, mais c’est en réalité dur à confirmer. Là où DarkOrbit se distingue du Free to Play traditionnel et bascule dans le côté obscur du Pay to Win, c’est que là où un jeu normal espère atteindre une soixantaine d’euros par utilisateurs payants en moyenne, lui nécessite d’investir des centaines d’euros pour pouvoir commencer à prendre du plaisir. Ce chiffre est variable, car les “enchères” sont aléatoires, du dire même des joueurs. En somme, le jeu est peuplé de ce que l’on appelle dans le milieu des “baleines”, des joueurs qui n’hésiteront pas à investir des sommes faramineuses dans un jeu unique cher à leur coeur et à le défendre envers et contre tout. Si jamais vous êtes un malheureux plancton cherchant à tester le jeu et à vous amuser gratuitement : votre fier vaisseau sera systématiquement gobé par ces cétacés qui suintent l’argent.

Ca vous apprendra à sélectionner vos jeux en fonction de leur taille de bonnet

Le dernier coup de maître de DarkOrbit a été la mise en vente du “Drone de Combat Zeus”, un atout considérable en combat, l’équivalent d’une épée Excalibur pour embrocher toujours plus de noobs, pour la modique somme de 1000€ (ou plutôt son équivalent en monnaie virtuelle). Et quand l’on sait que ce sont au moins 2000 joueurs qui ont répondu présent, en QUATRE JOURS, on a juste envie de prier pour qu’un nouveau déluge vienne remettre les compteurs de l’humanité à zéro.

Pour ce prix, il est possible d’inviter 25 fois sa copine au resto ! Oh, wait…

Sources :

  • [1] http://www.youtube.com/watch?v=nIYfSTHHZWk
  • [2] http://en.wikipedia.org/wiki/DarkOrbit#Economy
  • [3] http://www.jeuxvideo.com/avis/web/25303-dark-orbit-1-1-1.htm
  • [4] http://www.jeuxvideo.com/forums/1-17799-54094-1-0-1-0-enchere-besoin-de-conseils.htm
  • [5] http://www.gamesbrief.com/2011/11/bigpoint-sells-2000-spaceship-drones-for-1000-euros-each-in-just-four-days/

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.